Telma : La 4G dans «quelques semaines»


Par , le dans l'actualité comorienne
Telma : La 4G dans «quelques semaines» «Près de 50 milliards de francs comoriens seront injectés pour couvrir tout le territoire dès cette année et faire de Moroni cette passerelle de communication de la région de l’Océan indien».

Peu avant la remise officielle de la seconde licence de télécommunication à Telma, le directeur général du groupe, Patrick Pisal-Hamida, a tenu une conférence de presse à l’hôtel Itsandra pour dévoiler son plan d’action. «D’ici six mois, tout sera prêt», a-t-il promis, ajoutant que dans quelques semaines, certains des services promis seront disponibles.
Selon lui, la société malgache, l’un des majors en matière de télécommunications dans l’Océan indien, va s’employer à baisser le coût de ses prestations. «Nous avons l’habitude de dire toujours ce que allons faire et de faire ce que nous avons dit. Alors je vous assure que nous travaillerons pour satisfaire nos clients», a déclaré Patrick Pisal-Hamida. Il s’est engagé à révolutionner les Nouvelles technologies aux Comores par l’introduction de la 4 G.
«Nous allons rendre les terminaux accessibles à la population. Au-delà du fait que cela facilitera la communication entre clients, il servira aussi au développement économique. Il faut une très bonne communication pour un développement économique. On va faire ce dont la population a besoin», a-t-il martelé. Parmi les services que Telma entend proposer figure le Mvola, un service de transfert d’argent.
Patrick Pisal-Hamida a, par ailleurs, indiqué que Telma intervenait aussi dans les secteurs de l’éducation et de la santé, en appuyant la connexion dans les Universités et dans les hôpitaux.
«Près de 50 milliards de francs comoriens seront injectés pour couvrir tout le territoire dès cette année et faire de Moroni cette passerelle de communication de la région de l’Océan indien», a lancé l’administrateur-directeur général.
Tout comme il a fait part d’un programme de formation au profit de ses collaborateurs, notamment les étudiants en télécommunications qui apprennent dans la Grande Ile. «On va former des spécialistes comoriens, notamment dans la 4G», a déclaré Pisal-Hamida.
Quant aux relations entre Comores Télécom et Telma, le responsable principal du consortium malgache a répondu qu’elles ‘‘sont à la fois simples et complexes’’.
«Je ne suis pas pessimiste quant à Comores Télécom ; par contre, je dirai qu’il faut qu’il y ait une transformation de mentalités. Et c’est la clé de la compétition», a-t-il dit, avant d’ajouter que ces relations seront fondées ‘‘sur la compétition au niveau du marché, et la coopération dans les infrastructures’’.
Concernant ses ambitions, il a annoncé que Telma allait créer des services qui n’existent pas encore aujourd’hui aux Comores, et mettre en place cent cinquante sites.
«Ceux qui pensent qu’on est venu ici pour faire disparaitre Comores Télécom, ce n’est pas vrai. Nous sommes venus travailler main dans la main pour progresser dans le secteur de télécommunications, même si on va se concurrencer sur le marché. C’est toujours comme ça dans le monde des investissements», a-t-il dit, mettant, au passage, l’accent sur la mutualisation d’infrastructures.
Nassila Ben Ali