Véhicules de service incendiés : Trois suspects entre les mains de la gendarmerie


Par , le dans l'actualité comorienne
Véhicules de service incendiés : Trois suspects entre les mains de la gendarmerie Trois individus ont été interpellés samedi, à Mitsamiouli, dans le cadre d’une affaire de voitures de services brûlées, dans la nuit du vendredi au samedi. Selon une source sûre, l’un des hommes aurait avoué être l’auteur de ces actes qualifiés de barbares par le ministère de l’intérieur qui estime avoir été pris pour cible dans ces attaques.


Dans la nuit du vendredi au samedi, aux alentours de 2h00 du matin, la voiture de Mdjomba Msa, le secrétaire général du ministère de l’intérieur chargé des élections a été incendié. Le véhicule, de type 4x4, était garé à 20 mètres de sa résidence privée à Bangoi Masfsankowa, dans la région de Mitsamiouli.

Au même moment, le 4x4 double cabine du directeur des élections subissait le même sort, cette fois à Ntsoudjini, au centre de Ngazidja. D’après la gendarmerie, il s’agit d’un acte volontaire au vu des indices trouvés sur les lieux des faits.

« Un jerricane de 5 litres qui contenait de l’essence a été trouvé près du véhicule », a confié à La Gazette des Comores, une source de la gendarmerie pour ce qui est de l’attaque du véhicule de fonction du secrétaire général du ministère chargé des élections.

D’après M. Msa, sa voiture n’a été que partiellement touchée. « Un voisin qui a aperçu les flammes a donné l’alerte. Les gens ont aussitôt accouru pour aider à arrêter le feu ». Le moteur n’a pas été endommagé et le véhicule serait toujours opérationnel, à l’en croire.

Pour son collègue en revanche, les choses ne se sont pas aussi bien terminées. Le véhicule de Mbae Toimimou, directeur des élections dont la voiture a été incendiée au même moment, est entièrement calciné.

La simultanéité des faits et les cibles choisies ne laissent aucune place au hasard pour le ministère de l’intérieur qui estime avoir été ciblé directement : « Nous considérons que c’est un acte barbare commandité contre notre ministère », a dit Mdjomba Msa.

Il s’avèrerait qu’un des trois individus interpellés ait avoué. Leurs téléphones, réquisitionnés par la brigade de recherche, devraient aider les enquêteurs à remonter jusqu’au commanditaire, si toutefois il y en a un.

L’enquête suit son cours. De source officielle, les suspects se sont fait appréhender simultanément au même endroit à Mitsamiouli, ce samedi à 10h 00, « juste après constatation des faits ». Une affaire à laquelle nous reviendrons dans nos prochaines éditions.

Toufé Maecha