Coup d’Etat 1995 : Pendant que Campagnard se battait pour le pays, Azali rejoint Bob Denard


Par , le dans l'actualité comorienne
Coup d’Etat 1995 : Pendant que Campagnard se battait pour le pays, Azali rejoint Bob Denard Durant le Coup d’Etat de 1995 contre Djohar, Azali avait choisi rejoindre passivement Bob Denard en allant se cacher à l’ambassade de France pendant que Campagnard se battait pour l’honneur du pays.

Le 28 septembre 1995, le mercenaire Bob Denard débarque avec quelques hommes à Moroni et enlève le président Djohar sans résistance. Il a été rejoint par son poulain le lieutenant-colonel Combo Ayouba.

Le FCD dirigé par un certain colonel Azali Assoumani est informé. Mais ce dernier décide de se mettre à l’abri et va se cacher à l’ambassade de France à Moroni.

Son second, qui était alors capitaine, Mohamed Soilihi Campagnard (photo) a décidé de sauver l’honneur de son pays. Campagnard a appris que Denard a pris en otage le président et il a décidé d’empêcher l’annonce du coup d’Etat à la radio Comores.

Campagnard a mobilisé quelques éléments de l’armée qui n’avaient pas fui et a assuré la protection de la radio nationale. Il va utiliser toutes ses munitions pour tenter de repousser les mercenaires. Campagnard attendait le renfort de munitions et d’armes de la part de son chef Azali. Mais Azali était resté caché sous une table et a enlevé les piles de son radio-message.

Campagnard se fera tirer par les hommes de Denard qui vont le ramener à l’hôpital. Denard se rendra à l’hôpital le soir pour saluer le courage du capitaine Campagnard.

Azali dormira à l’ambassade pendant une semaine.