Affaire des clous: Ismaël Kassim le suspect numéro un a été sauvagement torturé


Par , le dans l'actualité comorienne
Affaire des clous:  Ismaël Kassim le suspect numéro un a été sauvagement torturé Les deux contrôleurs aériens qui ont découvert les clous à l’aéroport de Mwali lundi 19 février viennent d’être transférés à Moroni. L’enquête place désormais Ismael Kassim, un agent de l’aviation civile Mohelienne comme suspect numéro un.

De quoi le reproche-t-on?

Il est celui qui a découvert les clous sur le tarmac. « Quand il a découvert les clous , il s'est précipité à la tour de contrôle pour informer le pilote de retarder son atterrissage » affirme un proche d’Ismael Kassim. Il a ensuite alerté la gendarmerie.

Selon ses proches, Ismael a été sauvagement torturé lors de sa première garde à vue. «Un commandant de la gendarmerie lui a même dit d'avouer qu'il a été payé par des gens pour faire cet acte,» m’a-t-on confié.

Originaire de Djoezi, né en 1972, Ismael Kassim est un apolitique, un agent de l’aviation civile sans histoire jusqu’à là. Ce qui embarrasse le ministre de l’intérieur qui avait vu « la main de l’opposition ». Le procureur général a même avoué « ne pas connaître le mobile de cet acte criminel ». En effet, il n’y a rien à reprocher à cet agent à part qu’il a découvert les clous.

Ses proches regrettent le fait que parce qu’il a fait son boulot et a peut-être sauvé des vies, il se retrouve mêlé à « un acte qu’il n’oserait jamais commettre. »