La CENI ravagée par un incendie


Par , le dans l'actualité comorienne
La CENI ravagée par un incendie Un gouvernement à feu ?
Au réveil de ce jeudi, nous apprenons que les locaux de la CENI, cette institution chargée d'accompagner les processus électoraux, ont pris feu. Un énième incendie parti du trésor, des voitures des personnalités publiques jusqu'à cette institution connue par la célèbre proclamation de 104% aux dernières élections et aux déboires de son président Djaza, maintenu en poste, en dépit des démêlés judiciaires graves.

La décision du Président Azali Assoumani d'étouffer les institutions au premier rang desquelles la cour constitutionnelle pour forcer un référendum à controverse et se maintenir au pouvoir, nous y a conduit face à des procès politiques ( Mr Barwane ), des mandats de dépôt sur des citoyens ordinaires ( Hachim) et des incendies non jamais élucidés ( trésor public... Ceni ).

Le gouvernement de l'homme d'avril 99 s'est mis dans une bulle de gestion de notre Nation qui mène à la perte . Cette arrogance croule notre nation . Il y a lieu de se ressaisir pour apaiser l'opinion à travers la remise en place de l' État de droit .
Le comorien a droit à l'apaisement. Il a tant souffert et souffre encore par l'irresponsabilité des gouvernements successifs, celui d'aujourd'hui étant au summum de la bêtise.

Nourdine Ali Mabé