Ministre de l’Énergie: L'opération «Ile morte» ne sert à rien et cela ne changera rien.


Par , le dans l'actualité comorienne
Ministre de l’Énergie: L'opération «Ile morte» ne sert à rien et cela ne changera rien. Crise énergétique. «Les engagements pris par le gouvernement et la Ma-mwe n’ayant pas été respectés et le nouveau programme d’alimentation en énergie électrique étant insuf isant, voire ridicule, le Mouvement madji na mwendje a décidé de reconduire l’opération ‘‘île morte’’ du 9 au 11 février inclus», lit-on dans un communiqué publié samedi matin à Moroni.
Le gouvernement a beau multiplier ses rencontres avec le Mouvement madji na mwendje (Mmm) pour trouver un terrain d’entente avec la société civile et obtenir la suspension de l’opération «Ile morte» de 72 heures (à partir de ce lundi), il n’en a
rien été. «Nous avons rencontré certains membres du gouvernement mercredi et samedi derniers ; ils nous ont fait part des efforts qu’ils déploient pour mettre fin à la crise énergétique qui secoue le pays. On nous a parlé des accords de financement avec la Banque africaine de développement (Bad) et Banque mondiale (Bm). La direction de la Ma-mwe nous a présenté un nouveau programme de distribution de courant, mais nous avons jugé nécessaire de poursuivre notre initiative car ce calendrier de délestages de la Ma-mwe est très en deçà de nos attentes», a déclaré le président de la Fédération comorienne des consommateurs (Fcc).
Selon lui, le gouvernement n’a proposé aucune solution pour régler dans les meilleurs délais le problème de l’électricité aux Comores.
Pour Mchangama, cette opération «Ile morte» constituera un signal fort en direction des partenaires, actuellement sur place. «Les engagements pris par le gouvernement et la Ma-mwe n’ayant pas été respectés et le nouveau programme d’alimentation en énergie électrique étant insuffisant, voire ridicule, le Mouvement madji na mwendje a décidé de reconduire l’opération «île morte» du 9 au 11 février inclus», lit-on dans un communiqué publié samedi matin.
Pour le ministre Abdou Nassur Madi(notre photo), interrogé par rapport à cette opération, il la condamne fermement en montrant qu’ils’agit purement et simplement d’«un acte de désobéissance civile et rien d’autre, cela ne sert à rien et cela ne changera rien». Et le ministre d’ajouter : «Nous avons tenté d’expliquer aux membres de ce mouvement les efforts que nous menons actuellement pour dénouer cette crise mais en vain. Le Mouvement madji na mwendje semble déterminer pour son opération que nous jugions illégale».
Par ailleurs, le ministre de l’Énergie a fait savoir que des experts réunionnais sont sur place pour réviser les groupes électrogènes de la Ma-mwe. «Nous croyons que d’ici peu les problèmes de délestages seront une histoire du passé», disait samedi Abdou Nassur Madi.
Par rapport au nouveau programme de distribution de courant proposé par la Ma-mwe, il porte sur une fourniture de l’électricité à Moroni de 7 à 13h et de 17 à 3h du matin (tous les jours). Dans les périphéries, le courant sera fourni de 13 à 17h et le lendemain de 17h à minuit. «On n’est pas du tout d’accord ; cette proposition n’est plus satisfaisante. Et surtout nous n’avons pas confiance en la Ma-mwe ; nous voulons une autre proposition bien meilleure avec des garanties, en attendant le financement de la Bad et de la Bm», a fait savoir Mohamed Said Abdallah Mchangama.

Nassila Ben Ali