Cette racaille qui nous gouverne!!


Par , le dans l'actualité comorienne
Cette racaille qui nous gouverne!! Il y a des situations dans ce bas monde qui dépassent tout-entendement, tellement elles peuvent être déroutantes à tel point qu'on ne sait pas finalement si on doit en rire ou en pleurer. Le cas qui nous intéresse renferme tous les ingrédients dignes d'un polar à la HITCH-Cock.


Une histoire à rebondissement à l'instar d'une montagne russe. Hallucinante , incongrue et abracadabrantesque. Une de ces histoires banale qui peut arriver à chacun d'entre nous , dans notre vie quotidienne , sous une forme ou sous une autre et qu'on aurait tendance à classer dans la rubrique des faits divers. C'est le cas, par exemple , quand un , de vos proches vous manipule,en quelque sorte , vous mène en bateau selon la formule consacrée , alors on se contente de dire tout simplement , il m'a joué un sale tour. Quand c'est une compagne une petite amie qui vous le fait à l'envers comme on coutume de le dire les jeunes , elle vous balade en vous tirant par le bout du nez pour finir dans les bras d'un autres , on s’égosille en parlant d’infidélité ou d'un homme fait cocu, trompé , humilié .


Une véritable tragédie . Mais avouez que cela prend une autre proportion ,voir une autre dimension quand l'acte incriminé relève de la sphère politique cette galaxie hors du commun avec ses règles et ses propres codes d'honneur alors ,le scandale est total ,hors- norme ; aux grands maux , les grandes remèdes sans la moindre hésitation on parle d'une faute politique qualifiée et dans ce cas de figure , le terme courant indiqué et approprié pour qualifier l'acte infâme et éhonté , c'est la trahison .


Son auteur est pointé du doigt avec l’étiquette lourde , abjecte portant la mention de traître. La trahison en politique est courante , voir très fréquente il serait peu convaincant et surtout faire preuve de naïveté que de prétendre le contraire allant jusqu'à endosser le mauvais rôle de la vierge effarouchée ; tout simplement parce-que cela ,hélas a fini par faire partie de l'univers politique. Un de ses trucs qui vous tombe sur la tête quand on s'y attend le moins.


C'est pour cette bonne raison que la vigilance est de mise particulièrement quand on s'engage dans le chemin sinueux des alliances de circonstance , conjoncturelle ou contre -nature. C'est le cas entre le parti JUWA d'Ahmed Abdallah Sambi et DUDJA de ELBACK Abdoul Soulé ou encore le RDC de Mouigni Baraka dit tonton macoute excusez du peu nous avons aussi nos célébrités .

Des partis politique gadget avec un discours générique bien huilé , populiste et opportunistes .Ils se distinguent par leur singularité ne s’embarrassent pas avec des principes ou des règles et encore moins une morale, des partis aventureux qui avancent , en cultivant le flou avec une totale absence d'une ligne idéologique assumée , encore moins de programme politique , bref des partis erratiques , juste créer pour graviter dans le paysage politique avec le rôle ingrat d' un parti attrape tout, on les appelle des partis sang -sus , dont la seule ambition est de demeurer en embuscade du pouvoir .

Ils cultivent et exploitent l'ignorance et l’inconscience de certains éléments issus de la couche populaire submergé par la misère , ils se nourrissent et s'abreuvent du sang du peuple , de leur peur et de leurs angoisses devenus leur fond de commerce , en s'appuyant et en abusant de leur position dominante pour tromper une opinion décontenancée en utilisant ruse et subterfuge , se faisant passer proche des préoccupations du peuple opprimé alors qu'il n'en est rien plutôt ces partis caméléons servent de supplétif aux oppresseurs en leur faisant la courte échelle pour qu'ils puissent accéder au sommet de la pyramide et atteindre de surcroît leurs objectifs ; la confiscation programmée du pouvoir du peuple en prenant soin d'arriver au sommet sans le peuple pour ne pas compromettre leurs intérêts égoïstes.


Cela s'est vérifié pour la énième fois avec le même El BACK souvenez-vous du vrai-faux bras de fer entre lui et AZALY ASSOUMANI quand ils nous ont joué la comédie des frères ennemis en nous bernant.

Aujourd'hui ils sont associés pour le meilleur et pour le pire plutôt mais plutôt le pire que le meilleur , tout le monde en est conscient.

C'est donc une association des malfaiteurs, Mouigni Baraka lui son cas est un peu plus clair , net et plein de bavures un multirécidiviste des coups tordus , qui affectionne la panoplie la plus fournie et élaborée et aboutie, cela s’étend de trahison , mensonge , mœurs , assassinat non élucidé et impuni dont sa responsabilité est lourdement engagé . C'est le maître absolu dans l'art de la politique du retournement des vestes .

Le parti orange qui a fait de lui le roi fainéant qu'il est devenu, en sait quelque chose. IKILILOU DHOININE a cru son heure arrivée pendant un moment avant de comprendre que son éloignement n'a été que stratégique de manière à pouvoir monter les enchères et revenir en force en sauveur de la mouvance c'est aujourd'hui chose faite mais on dit jamais deux sans trois .

Avec Mouigni Baraka il vaut-mieux tenir que courir Il faut rester sur ses gardes sinon c'est à tes risques et périls ,car celui-là , il a toujours un tour de vis dans ses tiroirs , un homme qu'il ne faut jamais tourner le dos et rester toujours vigilent.

Le parti juwa vient de l'apprendre à ses dépends et pourtant ses antécédents auraient du leur servir de lanceur d'alertes, forcé et de constater qu' apparemment non.

Sous le charme et l'effet de la séduction ils ont baissé la garde . Ils n'en fallait pas plus pour arsen-lupin pour frapper de nouveau l'erreur fut de n'avoir pas tenu compte de sa fiche technique surchargée de mauvais coups assénés à tous ses anciens compagnons dont les cicatrices béantes sont loin de se fermer .

Quelques rappels simples qui constituent le beabat de la politique ,l'alpha et l’oméga de l'art de la négociation car voyez-vous la politique c'est avant tout l'art de savoir combiner du rythme et du temps dans une harmonie parfaite , sans fausse note .

Avant de conclure toute alliance il faut se donner le temps d'analyser , de disséquer et de décortiquer les motivations de votre interlocuteur et éventuel futur partenaire.


Examiner tous les aspects du problème , les tenants et les aboutissants , faire une lecture minutieuse de ses antécédents politiques, s'entourer de toutes les précautions utiles et nécessaires . Ne pas hésiter à sacrifier un présent éphémère pour préserver un futur prometteur ;car parfois il vaut mieux être seul plutôt que d'être mal accompagné.


En politique il vaut mieux récompenser la loyauté , la fidélité et les convictions assumée et affirmées .Dans une négociation politique la priorité c'est d'abord consolider ses prises de guerre et renforcer ses rangs pour arriver plus fort que jamais à la table des négociations, l'erreur à ne pas commettre c'est de croire qu'en cédant tout on s'attire la sympathie et les faveurs de son interlocuteur, souvent , c'est l'effet inverse qui se produit car cela est compris comme un aveu de faiblesse par ce dernier voir une tentative de corruption.

C'est semble t'il a été la lecture traduite par le parti RDC à travers les bonnes intentions et les grandes disponibilités dont a fait preuve le parti JUWA. Or en réalité le parti juwa étant actuellement dans l'opposition , n'est pas en capacité d'offrir plus d'avantages que le Dr IKILILOU Dhoinine qui dispose de tout l'arsenal de l'Etat comorien , tous les moyens économiques répressifs et judiciaires de l'appareil de l'Etat.

Il faut rendre un hommage très appuyé au patron du parti PEC l Fahami Saïd Ibrahim qui malgré le mauvais traitement qui lui a été infligé par ses partenaires de JUWA n'a ni dévié ni renoncé, ni trahis à ses engagements car la parole donnée est sacrée , elle a du sens pour quelques politiciens comoriens encore , mais il faut reconnaître qu' en toute sincérité.

Décidément l'avenir nous réserve bien des surprises car aux Comores rien n'est simple ni ordinaire dans le domaine très prisé de la politique mais bien au contraire tout est spectaculaire voir sensationnel et on n'a pas fini de s'en étonner .

Sultan Akbaraly Roger.
Pari JUWA
Fédération ( Nîmes)