Quatre pêcheurs comoriens aux mains des gendarmes français


Par , le dans l'actualité comorienne
Quatre pêcheurs comoriens aux mains des gendarmes français Vendredi dernier, quatre pêcheurs comoriens ont été arrêtés par les gardes côtes
françaises à Mayotte. Tous originaires de Domoni, ils ont été arrêtés alors qu’ils étaient entrain de pêcher à bord de deux navires. Des faits qui ne datent pas d’aujourd’hui, selon Elly Mohamed, secrétaire général de la coopérative des pêcheurs de la ville.
Deux des pêcheurs aux mains des gendarmes français à Mayotte, à savoir Andhum Boura et Bako Mera, sont respectivement pères de 2 et 5 enfants. Le plus jeune des pêcheurs, Mhamadi Abou Hazali serait âgé de 24 ans.
La mairie et la préfecture de Domoni auraient vainement contacté les autorités préfectorales de Mayotte afin de connaître les motivations de leurs arrestations. "Au début, ils prenaient les navires de pêche, et jeter les poissons à la mer puis retenaient les pêcheurs plusieurs jours sans raisons", a soutenu Elly Mohamed.
Nassim Hassune, propriétaire du bateau de pêche piloté par Andhum et le dénommé Bako Mera, était toujours sans nouvelle de ses deux employés. "Ce sont des pêcheurs qui n’avaient aucun passager avec eux. Ça arrive souvent et parfois les barques ne sont jamais revenus", a-t-il déclaré. La coopérative des pêcheurs de Domoni espère qu’une solution sera trouvée d’ici mercredi et a déjà saisi le syndicat national des pêcheurs.
A.A.Hamdi