Selon un érudit musulman, boire de l’alcool n’a jamais été interdit par l’islam


Par , le dans l'actualité africaine
Selon un érudit musulman, boire de  l’alcool n’a jamais été interdit par l’islam « Le vin ou l’alcool n’est pas haram. Aucun verset coranique n’a marqué son interdiction », telle est la parole de l’historien et islamologue tunisien M. Mohamed Talbi.
Mohamed Talbi dit avoir lu tous les versets coraniques concernant ce sujet; il confirme que l’interdiction du vin ou de l’alcool dans le coran est la même que celle mentionnée dans la bible. « Il n’y a pas eu d’interdiction ouverte et claire à propos de la consommation de la boisson alcoolisée dans le Coran. Dans tous les cas d’interprétation possibles, ce n’est pas le vin proprement dit qui est concerné, mais l’ivresse. Dans le Coran, au pire, le vin ou l’alcool sont à éviter, mais jamais interdits.», dit-il.

Le vin : une boisson bénie de Dieu
Tabli ajoute que contrairement à ce que les gens pensent, le vin est une boisson bénie de Dieu. Et pour défendre ses dires, il avance comme argument le verset coranique 15 de la sourate 45 : « Voici la description du Paradis qui a été promis aux pieux : il y aura là des ruisseaux d'une eau jamais malodorante, et des ruisseaux d'un lait au goût inaltérable, et des ruisseaux d'un vin délicieux à boire, ainsi que des ruisseaux d'un miel purifié. Et il y a là, pour eux, des fruits de toutes sortes, ainsi qu'un pardon de la part de leur Seigneur. [Ceux-là] seront-ils pareils à ceux qui s'éternisent dans le Feu et qui sont abreuvés d'une eau bouillante qui leur déchire les entrailles ? »

L’islam doit être modernisé
Mohamed Talbi est surtout connu pour sa volonté de défendre un islam moderne. Il a toujours défendu la laïcité en Tunisie; et il a plusieurs fois demandé à ce que la religion musulmane soit modernisée. Pour lui, l’islam qui date il y-a 16 siècles n’est pas compatible avec la société moderne. Il a même demandé à ce que la charia — qu’il qualifie « d’œuvre humaine désuète et figée qui n’a aucun poids devant la parole de Dieu » — soit abolie.

Il n’a aucun doute, le vin est interdit par le coran

Selon le journal tunisien DirectInfo, après le scandale de Talbi, le mufti de la Tunisie, M. Cheikh Hamda Saied, s’est prononcé pour s’opposer à toute tentative de halalisation des boissons alcoolisées.
« Il est incontestable et il ne doit y avoir l’ombre d’un doute que consommer de l’alcool est un péché, ce que corroborent des preuves concordantes du Livre et de la Sunna et l’unanimité des ulémas de la Oummah, les anciens parmi eux et les contemporains .», Déclare le mufti.
Et pour appuyer sa déclaration, il avance le verset coranique 90 de la sourate Table servie qui dit :
« Ô vous qui croyez ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées et les flèches divinatoires sont une abomination et une œuvre du Démon. Évitez-les… — Peut-être serez-vous heureux — »