Afreximbank octroie à l’Etat comorien un prêt de 50 milliards KMF pour déclencher l’émergence à « fonds propres »

Partager

Le président de l’Afreximbank (African Export Import Bank), M. Benedict Okey Oramah, a été reçu à Beit-Salam par Azali Assoumani.

Autour de la table rectangulaire aux coins arrondis, ils ont parlé de développement de l’agriculture et du secteur de la pêche. L’Afreximbank s’engage à octroyer un prêt de 100 millions d’euros (soit 49 milliards 322 millions de nos francs) au gouvernement comorien  afin de booster l’économie du pays.

« Avec cet argent, nous allons booster le secteur de l’agriculture et de la pêche. Nous allons créer des emplois et faire appel à des investisseurs étrangers pour déclencher l’émergence à l’horizon 2030 », a expliqué Azali Assoumani.

Les Comores qui viennent de perdre à hauteur de 60% les plantes agricoles suite au passage de Kenneth  ont vraiment besoin d’argent pour relancer l’agriculture. Le problème reste que ce n’est pas la première fois que les Comores reçoivent de l’argent pour booster l’agriculture mais aucun agriculteur n’a jamais reçu de l’aide de la part du gouvernement depuis au moins 25 ans.

 

Partager