Aide de l’UE après le cyclone Kenneth: 1,5 million d’euros au Mozambique et aux Comores

Partager

L’UE a débloqué une aide de 1,5 million d’euros en faveur du nord du Mozambique et des Comores à la suite des dégâts causés par le cyclone tropical Kenneth.

Le cyclone Kenneth a frappé les Comores le 24 avril et la province de Cabo Delgado, au Mozambique, le 25 avril. La pluie et le vent extrêmement violents ont provoqué des dommages entre 100 et 120 kilomètres par heure, endommageant des bâtiments et des infrastructures, entraînant des pertes de récoltes, des évacuations massives et 47 morts à ce jour. C’est le deuxième cyclone à frapper le Mozambique cette année, après le cyclone Idai qui a tué plus de 900 personnes en mars; la première fois que la région a été touchée par deux cyclones en un seul cycle météorologique. L’aide de l’UE après le cyclone Kenneth servira à fournir un abri d’urgence aux citoyens déplacés; aide alimentaire; eau potable et assainissement; et un soutien en télécommunications d’urgence, le cas échéant.

Christos Stylianides, membre de la Commission chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, a déclaré: «Le Mozambique est confronté à une double catastrophe: un deuxième cyclone dévastateur frappe le pays en un peu plus d’un mois. L’UE agit rapidement pour fournir des fournitures essentielles, d’autant plus que le Mozambique se remet encore du cyclone Idai. Nous exprimons notre solidarité avec les populations du Mozambique et des Comores. Nos pensées vont aux premiers intervenants nationaux qui travaillent en ces temps difficiles. »

Après le passage du cyclone Idai au Mozambique plus tôt en 2019, l’UE a déployé une aide humanitaire de 9,15 millions d’euros et activé son mécanisme de protection civile, réunissant des ressources et des moyens d’assistance fournis par neuf États membres. Le matériel d’assistance fourni à travers le mécanisme d’aide humanitaire de l’UE et le mécanisme de protection civile comprenait un soutien immédiat, tel que l’aide alimentaire et les soins de santé; ainsi qu’un soutien à long terme sous forme d’assistance à la reconstruction des infrastructures et des équipements d’assainissement. L’assistance de l’UE a également été déployée sous forme de prêts à court terme, afin d’empêcher les citoyens touchés par le cyclone de vendre leurs biens pour survivre.

Partager