Bouster les comores


Visiteur|    |   83  |  Poster commentaire  |  Racine

Pour sauver ce pays et sa population , tout est à redéfinir et à replacer chaque chose à sa place.

Exemple plus banal

Le rôle et fonction de l'équipe dirigeant en est un.

La responsabilité des dirigeants face au bien être de la population doit être bien clarifié.

Définir un arbitre issu de la population non pas de ce même équipe des dirigeants que vous appelez gouvernement.

Des associations s'activent à faire avancer les causes humanitaires et les traités internationaux dont le pays serait signataire.

Instituer dans le pays deux sortes de partis politiques.
L'un au pouvoir parce que la majorité aurait leur donné la confiance à conduire leurs affaires sous le contrôle étroit de la population.

Un autre parti qui serait dans la proposition parce que cette même majorité de la population aurait accepté qu'il exerce ce pouvoir de concertation au près de l' équipe dirigeant ( appelé communément gouvernement).

Rappel: Notre développement n'a point besoin d' une opposition. Nous avons besoin à des propositions d'un groupe de partis en face du " gouvernement".
La légitimité de ce groupe doit faire ajuster l' action des hauts dirigeants.

Le troisième pouvoir serait celui de l' arbitre qui pourrait saisir les tribunaux au cas de litige ou encore les instances qui vérifient la légalité de l' action du pouvoir.

L'action du pouvoir doit être cadrée par la volonté populaire, par l'expression de la volonté générale pour l'intérêt général.

Ces intérêts généraux seront inscrits dans un grand document qui retracerait les orientations nationales.
A partir de ces grandes orientations nationales, les listes candidates, doivent faire campagne sur des programmes stratégiques nous conduisant aux objectifs nationaux.

Exemple :
lorsque les comoriens auront prendre l'éducation et l'instruction comme objectifs nationaux, cependant la liste candidate qui convaincra par leur programmes en matière d'éducation et d'instruction chez nos enfants que ça soit dans les écoles ou dans les autres lieux de vie de ces enfants aura la confiance de la population.

Nous pourrions prendre le cas de la formation professionnelle ou citoyenne pour lutter contre le chômage de masse dans un tissu économique repensé et organisé.

Bref ce travail doit être fait d'abord la population avant même de parler à des partis politiques. Eux ils viennent ensuite parce que ils veulent rendre à La population.

En matière de politique étrangère Nous devons changer de cap. Ayons pas les " yeux de mouches"
Osons à faire des choix.
Comores indépendantes ou Comores soumises ?
La politique étrangère ainsi que notre diplomatie dépendent de la réponse à cette question.

Merci

Note de la rédaction: Cet article a été publié par un visiteur qui a préféré ne pas le signer. Nous ne pouvons pas être tenus responsables de son contenu.


Envie de publier aussi votre Tribune libre, cliquez ICI