Azali appelle le peuple à conserver un islam tolérant pendant qu’il fait la chasse aux chiites

Partager

À Anjouan, le président Azali Assoumani a demandé aux comoriens de prier pour que la paix règne dans le pays. Cependant il ne fait aucun effort pour établir cette paix. Il emprisonne ses opposants sans aucune raison juridiquement légale, tue les enfants du pays et force certains à s’exiler.

Il a aussi demandé aux comoriens de conserver un islam ouvert et tolérant. Et pour montrer l’exemple, il jure de ne pas être tolérant avec les chiites ou avec quiconque pratique un islam qui va à l’encontre des décisions de l’Etat.

Partager