Azali: « Si les membres de l’opposition ne sont pas rassurés quant au bon déroulement de la prochaine élection, c’est leur problème »

Partager

Le chef de l’opposition aux Comores a déclaré mardi qu’il était temps que le président Azali Assoumani se retire, à peine une semaine avant les élections présidentielles.

Mohamed Ali Soilihi, alias Mamadou, a également accusé Assoumani de vouloir truquer les élections.

«Est-ce ce que nous demandons aux gens? Effrayer les gens, leur faire perdre le droit de s’exprimer? Je ne pense pas. Les Comores méritent mieux. Je pense que Azali a eu son temps. Il a le droit de prendre sa retraite politiquement », a-t-il déclaré.

En réponse aux membres de l’opposition, le président Azali Assoumani a déclaré qu’ils n’avaient rien à craindre.

«Nous avons mis en place un comité de consultation entre l’opposition et le gouvernement. Tous les éléments ont donc été mis en place pour rassurer les gens, ce qui est bien… Si malgré tout cela ils ne sont pas rassurés, c’est leur problème. Je ne sais pas pourquoi ils ont peur », a déclaré Assoumani.

Onze candidats de l’opposition sont en lice pour les élections présidentielles aux Comores prévues pour le 24 mars.

Dans une déclaration commune, ils ont appelé à un vote transparent. Le président Assoumani, élu en 2016, souhaite être réélu et les observateurs le préviennent.

Partager