CAN 2019: Le TAS juge en faveur du Cameroun

Partager

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté les appels de la Fédération comorienne de football (FFC) concernant la participation du Cameroun à la Coupe d’Afrique des Nations.

Le 29 mai, la FFC a soutenu que le Cameroun devrait être exclu de la phase finale de la Coupe des Nations 2019 après s’être vu retirer les droits d’organisation du tournoi.

La FFC a fait valoir que la Confédération africaine de football n’avait pas mis en œuvre ses propres règlements concernant les mesures à prendre.

« Sur la base des preuves et des arguments présentés par les parties, le groupe spécial du TAS a conclu que les appels étaient irrecevables », a déclaré la cour dans une déclaration.

Il a poursuivi que la FFC « n’avait aucun intérêt sportif concret », le Cameroun étant exclu, car cela ferait en sorte que le Malawi se qualifie pour la finale plutôt que les Comores.

Le TAS a également conclu « que la FFC n’avait pas un intérêt juridique suffisant à demander la suspension de Fecafoot (Fédération de football du Cameroun) par Caf ».

Le Cameroun devait initialement participer à la Coupe des Nations en tant qu’hôte, mais a ensuite dû se qualifier lorsque l’Egypte a été choisie pour accueillir les hôtes en janvier.

Les Lions Indomptables, qui devraient normalement être automatiquement disqualifiés en faveur des Comores selon le règlement de la CAF, se sont qualifiés après avoir terminé deuxièmes du groupe B derrière le Maroc, qui a également progressé vers la phase finale de la Coupe des Nations.

Le TAS et la CAF ont agi en faveur du Cameroun pour des intérêts purement financier en bafouant sans vergogne le règlement de la CAF. En effet, les matchs du Cameroun sont susceptibles de faire entrer beaucoup d’argent contrairement aux matchs des Comores.

Partager