Le 04/09/2008 à 22h14

Administrateur

Groupe: Administrateur

Inscrit le: 09/05/2008
Messages: 42
JEUNE PARLEMENTAIRE LIBRE DES COMORES

Ecrit le 24 mars 2008 par Wahib Djambaé , modifié le 3 septembre par Said Mohamed Moindjié

Initiative de création d’un parlement libre aux Comores pour la jeunesse.
(Le site actu-com)

Chers lecteurs, jeunes compatriotes de toutes les Iles ( Maoré, Ndzuani, Mwali et Ngazidja ) et de la diaspora comorienne , le Groupe Actu-Com , a pour 1 deuxième but de mettre en place pour vous le Parlement Libre des Comores pour la jeunesse.

L’objectif de créer un cadre pour les jeunes où ils peuvent se retrouver physiquement et virtuellement, discuter de tous les problèmes du pays et de la jeunesse en particulier et essayer de trouver ensembles les solutions aux problèmes soulevés et les ressources pour la mise en œuvre de solutions préconisées.

Les crises qui ont frappé notre pays résultent du fait que les représentants des peuples ne jouaient pas vraiment leur rôle que par le port du nom seulement.
Les préoccupations des Comoriens ont été rarement examinées par nos représentants.
Les rares cas où certains parlementaires ont osé dire haut ce que les autres disaient en cachette, ces parlementaires courageux se sont vus rappeler à l’ordre par leur état-major politique ( parti politique ou syndicat pour le partage du pouvoir et des biens publics).
Nos parlementaires à Hamdramba et ailleurs ont montré par leur agissement qu’ils étaient les " esclaves" de leurs partis politiques et non les défenseurs du peuple.
C’est pourquoi la mise en place d’un parlement libre pour les jeunes nous préoccupe beaucoup. Cet espace de vérité ou chacun pourra proposer et réagir librement aux propos des autres. Chacun sera libre de tout dire avec comme seule condition que ce qu’il dit soit utile, c'est-à-dire apte à nous faire marcher au moins d’un centimètre vers l’avant de la chaîne du progrès, vers l’"idéal" commun.
Cet organe ne sera pas un parlement "politique" au sens populaire connu du terme aux Comores. L’organe sera un parlement libre pour le développement

Nous savons en avance qu’une telle initiative rencontrera de la résistance sur le terrain et qu’aussi les décisions qui seront issues de ce parlement seront difficiles à mettre en place parce que :
1) elles n’auront pas forces des lois, donc ne peuvent pas être impératives
2) ceux qui devront les mettre en exécutions sont des jeunes qui sont pour la plupart au chômage ou dans les études à l’étranger.
3) les pouvoirs politiques au pays ne sont pas catalyseurs des projets et talents de jeunes mais sont malheureusement des casseurs de vitesse et stérilisateurs des cerveaux.

Cependant ces obstacles ne doivent pas nous empêcher d’oser, d’essayer et y aller, à notre rythme, petit à petit, step by step comme disent les américains. L’essentiel est de faire en sorte que les rapports de cette instance collent bien à la réalité et prennent en comptes les préoccupations quotidiennes de tous les jours.

Si nous, jeunes, arrivons à nous mettre d’accord sur ce qu’il faut faire, ce serait déjà quelque chose, un grand acquis. Les obstacles des institutions et des politiques ne seront que temporaires car, les jeunes sont les responsables et acteurs de demain.
Me Abdoulaye Wade, Président du Sénégal, disait « Dites moi quelle jeunesse vous avez, je vous dirais quel pays vous aurez ». Convaincu de sa vison, Wade a ramené le budget de l’éducation et de la formation de ressources humaines à 40 % du budget national du Sénégal.
Il a compris comme les japonais que ce siècle n’est pas celui des riches en matières (hard) mais en intellect (soft).

Je ferme la parenthèse avec le Président Wade et appelle chacun à penser comment il peut aider le pays sans passer par les stations politiques. Car l’histoire nous a montré que le pouvoir finit toujours par corrompre nos hommes de confiance et les transformer en personnes d’autres. Parfois, en voyant nos représentants et responsables agir, on se demande quels comoriens sont – ils devenus ? Et la question reste souvent sans réponse.

Nous devons, libérer le pays de la pauvreté et le sortir du sous-développement.
Et je vois ainsi en chaque jeune comorien un soldat (sans uniforme) du développement de notre pays, place de la confiance en lui, attend beaucoup de choses de lui et l’interpelle à ne pas décevoir les Comoriens et le pays qui aussi croient en lui aussi.

Cette idée vous semble géniale, vous pouvez nous joindre en vous inscrivant sur le site et en participant sur le forum et en postant aussi vos articles.
____________________
S'inscrire est la moindre de chose pour devenir membre du site actu-com
Samomoi Multimedia

   
Le 15/12/2008 à 22h42

Modérateur

Groupe: Modérateur

Inscrit le: 11/12/2008
Messages: 24
SI LES MOTS QUI SONT LA HAUT NE SONT PAS QUE DES PAROLE POSEE JE SUIS PLUS QUE OUI MEME A MOURIRE POUR C IDEE

L’objectif de créer un cadre pour les jeunes où ils peuvent se retrouver physiquement et virtuellement, discuter de tous les problèmes du pays et de la jeunesse en particulier et essayer de trouver ensembles les solutions aux problèmes soulevés et les ressources pour la mise en œuvre de solutions préconisées.

COMMENT ET DEJA

Nous devons, libérer le pays de la pauvreté et le sortir du sous-développement.
Et je vois ainsi en chaque jeune comorien un soldat

POUR MOI IL FAUT DEJA ARIVER A FAIRE CONDANER LES PERSSONE DES DOINE CAR LES HISTOIRE DE DINGUE QUE ON PEUX ENTANDRE EN FRANCE LES OBJETS VOLEEE...........
ET SURTOUT COMMENT FAIRE POUR DEBLOQUER LES IMBARGO QUI SONT POSEE AU COMMORE
____________________
WIDIN

   
1 Utilisateur en ligne :: 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur
Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie