Kenneth: L’OMS donne des kits de traumatologie d’urgence au ministère de la Santé des Comores

Partager

Les partenaires de la santé se mobilisent pour répondre aux besoins de Kenneth après le cyclone dans l’Union des Comores.

L’ouragan Kenneth de catégorie 4 a frappé l’Union des Comores le 24 avril 2019. À la demande du gouvernement, le ministère de la Santé, avec le soutien de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), coordonne les efforts des autorités nationales, partenaires, organismes des Nations Unies, société civile et partenaires bilatéraux pour venir en aide aux populations touchées.

Le 7 mai, des kits de traumatologie d’une valeur supérieure à 20 000 USD ont été remis au ministère de la Santé par l’OMS pour renforcer les capacités techniques du centre hospitalier national El-Maarouf. Les kits sont destinés à la gestion des urgences et comprennent du matériel de traumatologie, des consommables et des médicaments conçus pour assurer la gestion des opérations chirurgicales de 100 patients. «Ces kits de traumatologie arrivent à l’hôpital à un moment où nous en avons besoin et nous en remercions l’OMS», a déclaré Rashid Mohamed Mbaraka Fatima, ministre de la Santé, de la Solidarité, de la Protection sociale et de la Promotion de l’égalité des sexes de l’Union des Comores.

« Ce premier don sera suivi d’autres dons de plus de 50 000 USD en équipements, consommables et médicaments, qui seront distribués à Ngazida, mais également à Anjouan et à Mohéli pour faire face au risque accru de malnutrition et de maladies transmises par l’eau ou par des vecteurs », a déclaré le Dr Aboudoulaye Diarra, représentant de l’OMS à l’Union des Comores.

Les dommages causés à l’agriculture et à l’élevage ont aggravé les conditions de vie des populations touchées, provoquant la malnutrition chez les enfants en raison de l’insécurité alimentaire. En outre, le cyclone a détruit 96 réservoirs d’eau, augmentant le risque de maladies d’origine hydrique.

« Nous répondons aux besoins urgents, en coordination avec nos partenaires gouvernementaux et les organisations de la société civile, y compris la Croix-Rouge / le Croissant-Rouge des Comores, ainsi que des collègues d’autres agences des Nations Unies, notamment l’UNICEF et le FNUAP », a ajouté le Dr Diarra. « J’aimerais remercier le Dr Matshidiso Moeti , la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, pour son soutien, qui a permis le déploiement rapide d’équipes des trois niveaux de l’organisation, ce qui a permis à l’OMS d’intervenir très rapidement dans des interventions visant à assurer la continuité de la fourniture de services de santé.  »

Pour rappel, des vents violents, des pluies torrentielles et des vagues de 6 à 12 mètres ont frappé la Grande Comore, Anjouan et Mohéli, emportant et détruisant maisons, écoles, cultures, poteaux électriques et centres de santé.

Le secteur de la santé a été particulièrement touché. L’évaluation rapide qui a eu lieu le lendemain de l’événement a montré que six établissements de santé au total avaient été touchés, dont le Centre hospitalier national El-Maarouf, deux hôpitaux régionaux à Foumbouni et Mitsamiouli, ainsi qu’un centre de santé à Nioumachoua et deux postes de santé à Mkazi et Tsinimoichongo.

L’OMS soutient la réponse à l’ouragan Kenneth. Deux experts internationaux ont été déployés dans les 72 heures suivant l’événement. Un plan d’intervention a été mis au point et les dons constituent l’une des actions mises en œuvre par l’OMS.

Lors d’une visite à Anjouan et à Mohéli entre le 30 avril et le 2 mai 2019 avec le coordinateur résident du système des Nations Unies et le Dr Diarra de l’OMS, le Président dictateur Azali Assoumani a déclaré: «Le plus difficile reste à venir. Les conséquences sanitaires de ces dommages, avec la destruction des cultures, représentent un risque pour la santé des populations déjà affaiblies par le cyclone. Nous remercions les partenaires pour leur soutien rapide. « 

Partager