Le grand Mufti appelle l’opposition à oublier le passé, à s’unir avec Azali pour les intérêts du peuple comorien

Partager

Mardi dernier, le mufti a appelé les comoriens à la réconciliation lors de son premier darsat officiel du mois de ramadan.

Il a insisté que le mois de ramadan est un mois de pardon, et que l’opposition et le pouvoir doivent se pardonner et s’unir pour le bien du pays.

« Le mois de ramadan est un mois de pardon. J’appelle donc  à tous les Comoriens,  ceux du pouvoir et de l’opposition, à oublier le passé, à mettre fin à leurs querelles, à se pardonner mutuellement et à s’unir pour l’intérêt du pays et son peuple », a dit le mufti.

 

Partager