Le groupe Vigor s’engage à investir 49 milliard KMF aux Comores

Partager

Les ministres de l’économie et des finances ont procédé hier 17 juillet à la signature de la convention d’établissement de la société Vigor portant sur 100 millions d’euros, soit 49 milliards de francs comoriens. Cette signature entre dans le cadre du développement du pays dans plusieurs domaines notamment le tourisme.

Le gouvernement comorien à travers le ministre de l’économie en charge du tourisme et le ministre des Finances et du budget a signé la convention d’établissement de la société Vigor en présence du ministre des transports, du secrétaire général du gouvernement, du directeur général au Plan ou encore de la secrétaire d’État chargée du tourisme. La société établie à Zanzibar et représentée par Taoufik Tourqui s’est engagée sur des investissements de l’ordre de 100 millions d’euros sur 20 ans. Le ministre Houmed Msaidié a rappelé que la société Vigor était déjà dans les actes et ce, dans plusieurs secteurs comme le tourisme avec l’hôtel Golden Tulip ou encore la centrale solaire de 3,5 mégawatts à Pomoni. « Nous sommes partenaires avec cette société depuis longtemps mais aujourd’hui, nous officialisons notre coopération visant le développement du tourisme ». Le ministre de l’économie a rappelé que cette société venue d’un pays voisin s’est clairement et concrètement inscrite dans la vision de l’émergence d’ici 2030.

Pour le ministre des finances et du budget, la coopération entre le gouvernement et la société Vigor est d’ordre constructif. « La société Vigor nous a réhabilité l’hôtel Golden Tulip. Avec cette société, nous réalisons beaucoup de projets et on n’est pas dans les promesses mais les travaux ont déjà commencé à Touristique. Et d’autres seront réalisés au fur et à mesure », détaille Said Ali Said Chayhane. L’argentier de l’Etat a montré par la suite que les 100 millions d’euros ne sont pas seulement destinés au développement du tourisme mais à d’autres domaines. Il citera quelques projets qui devraient bénéficier de cette convention comme l’hôtel Al-Amal à Mutsamudu ou encore un hôtel à Mohéli. « 100 millions d’investissements sur 20 ans constituent une rentrée significative d’argent dans l’économie comorienne », ajoute-t-il.

Le représentant de Vigor, Taoufik Tourqui a remercié pour sa part, le gouvernement comorien qui a instauré une politique d’ouverture visant à permettre l’entrée des investisseurs étrangers dans le pays. Il insistera sur l’engagement de sa société à respecter scrupuleusement ses promesses.

Kamal Gamal
HZK

Partager