Le putschiste dictateur Azali a été reçu par le Premier Ministre Mauricien

Partager

Le Premier Ministre de la République de Maurice SEM Pravind Jugnauth, a reçu ce matin le Président de l’Union des Comores Azali Assoumani.

Le Président Azali a d’abord remercié le Premier Ministre de l’Île Maurice pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé ainsi que les dispositions prises pour accueillir les délégations de l’ensemble des quatre îles de l’Union des Comores.

Le Président Azali a insisté sur la nécessité de sa présence à Maurice pour la cérémonie d’ouverture des Jeux des Iles de l’Océan Indien et la ferme volonté des Comores d’organiser les Jeux des Iles de l’Océan Indien en 2023.

Le Président Azali a aussi fait le plaidoyer du respect des règles qui régissent les Jeux des Iles de l’Océan Indien, le respect strict par tous les membres de la Charte des Jeux, seule condition de bâtir une communauté solidaire et forger un destin commun.

Des sujets essentiels portant sur le renforcement de la coopération entre les deux pays frères ont été abordés. Il était question de la défense de l’intégrité du territoire concernant l’Île Mayotte pour les Comores et Chagos pour Maurice. Le Premier Mauricien et le Président Azali partagent le même combat de l’intégrité du territoire et de la souveraineté des Etats.

Le Président Azali a aussi demandé le soutien de l’Île Maurice pour réussir cette grande ambition d’organiser une conférence des bailleurs de fonds pour soutenir la vision de l’émergence. « Et cette fois-ci nous ne commettrons pas la même erreur qu’en 2005, avec la conférence des bailleurs des fonds que nous avions organisés à Maurice, juste avant de quitter le pouvoir. »

Selon le président Azali Assoumani, « Le suivi de la mobilisation des annonces de 500 millions de dollars promis a été catastrophique. Nous devons désormais assurer le suivi avec de vrais projets de développement des secteurs porteurs comme le tourisme, la pêche, les produits de rente, les transports, les TIC, etc… ces secteurs vont produire un impact réel sur la croissance économique et l’emploi ».

Des questions essentielles comme la sécurité maritime et l’exploitation illégale de la grande zone maritime de l’Océan indien, la lutte contre la drogue, mais aussi l’ambition partagée d’Air Mauritius de desservir les Comores ont été au centre des échanges.

Beit Salam

Partager