« Les Comores ont voté dans le calme » avec des morts, des bléssés et des urnes saccagés

Partager

Les habitants des Comores ont été appelées ce dimanche à se rendre dans les bureaux de vote pour élire leur président. Cependant les élections ne sont pas déroulées comme prévues:  des civils assassinés et blessés, des bureaux de vote saccagés.

A Pomoni Anjouan, les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur des civils. Le bilan est d’au moins deux morts et plusieurs blessés.

A Mbeni et Chomoni, tous les bureaux de vote ont été fermés et saccagés après que les candidats de l’opposition aient appelé à fermer les bureaux de votes et empêcher le coup d’Etat électorale.

A Nkourani Sima, certains électeurs sont partis voter dans l’après midi et on leurs a dit qu’ils ont déjà voté. Les assesseurs ont pris soins de voter pour eux.

Les candidats de l’opposition appellent le peuple à se réunir  devant le palais du peuple pour empêcher le hold-up électorale.

La route qui mène vers le palais du peuple est barricadée par des individus « en colère contre les mascarade électorale »

Deux bureaux de vote de Tsembehou sont saccagés par la population. Et pour cause, les urnes étaient déjà remplies de bulletins avant l’ouverture des bureaux.

A Bambao-la-Mtsanga, les bureaux de vote sont saccagés.

L’armée tire sur des civils à Mitsamihouli, beaucoup de blessés dont un dans état critique.

 

Partager