Les enseignants du secteur public menacent d’entrer en grève pour salaires impayés

Partager

Dans l’île de Ngazidja, les enseignants du primaire et secondaire menacent d’observer une grève de 48h mercredi prochain si leurs arriérés de salaires ne sont pas versés.

Le Syndicat des instituteurs et des professeurs de Ngazidja a organisé une conférence de presse cet après midi pour parler des salaires impayés. Les fonctionnaires de l’île de Ngazidja n’ont pas perçu leurs salaires des mois de février et de mars, alors que les militaires et les fonctionnaires des autres îles ont été payés. Ainsi, ces enseignants oubliés menacent d’observer une grève de deux jours à compter du mercredi prochain.

« Nous envoyons un message au gouvernement que si d’ici mardi, nous ne sommes pas payés, nous allons entrer en grève pour une durée de 48 heures renouvelable à compter de ce mercredi », a expliqué le porte parole du syndicat.

Pour eux, il est inacceptable que ce gouvernement paie seulement les militaires. Ils menacent de brandir des banderoles avec le message « Tout le monde ne peut pas être militaire ».

Partager