Les pèlerins mahorais reçus à Beit Salam

Partager

Les mahorais qui se rendent dans les Lieux Saints au Royaume d’Arabie Saoudite, y accomplir le 5ème pilier de l’Islam, ont été reçus avant leur départ ce soir, par le Président de la République au Palais présidentiel de Beit Salam, ce mardi 30 juillet 2019.

Foundi Abdallah, au nom de la délégation, a remercié le Président de la République Azali Assoumani pour toutes les dispositions prises, afin de rendre le pèlerinage des mahorais possible. « Nous sommes unis par beaucoup de choses, mais ce lien que nous avons par l’Islam est sans doute le plus important et le plus fort. Et nous vous serons éternellement reconnaissants Mr le Président pour tout ce que vous faites afin que ces liens qui nous unissent, se renforcent davantage, avec l’aide d’Allah. Nous remercions aussi et surtout les dispositions administratives prises par l’Agence Nationale du Hadj et de la Oumra pour les 160 pèlerins de Mayotte » a conclu Foundi Abdallah.

Le Président de la République comme souvent en pareille circonstance, a commencé son intervention par la lecture de quelques versets du Saint Coran qui rappellent l’unité, la fraternité et la paix entre les hommes et principalement ceux qui sont dans une même Communauté de Destin.

« L’Islam est arrivé aux Comores avant les portugais, les français, et les perses. Et cette religion est le véritable ciment de notre archipel. Les valeurs que nous avons en partage dépassent sans aucun doute le contentieux politique avec la France. Et dans ce contentieux la France dit que Mayotte est française et nous disons que Mayotte est comorienne. Mais ce n’est que par un dialogue franc et sincère que nous arriverons à bout de ce contentieux. Et je vous garantis que ce contentieux politique aura une fin. Allez dans les Lieux Saints de l’Islam et priez pour la fraternité, la solidarité entre tous les comoriens des 4 îles. Sachez que vous êtes ici chez vous, parce que chaque comorien doit se sentir chez lui dans n’importe île de notre archipel » a dit le Président de la République Azali Assoumani.

Beit Salam

Partager