« Mayotte est comorienne. C’est à la France de rentrer chez elle car les comoriens sont déjà chez eux à Mayotte »

Partager

Tôt ou tard, la France sera appelée à faire ses valises et à quitter l’île comorienne de Mayotte car comme l’avait dit autre fois le putschiste Azali Assoumani, aucun comorien — éduqué, qui connait son histoire,—  n’acceptera que Mayotte soit française.

Tant que le monde existe, il y aura toujours des comoriens de quatre îles qui continueront à réclamer Mayotte —car c’est leur droit— jusqu’à ce que la France fasse ses valises et quitte l’île comorienne qu’elle continue d’occuper illégalement aux mépris des droits internationaux..

« Pour nous, Mayotte est comorienne, pour la communauté internationale et pour le droit international aussi. Il est impossible que moi, j’accepte que quelqu’un [un Comorien] qui est à Mayotte soit rapatrié dans un autre pays ! [C’est] inacceptable ! Aujourd’hui, si lui-même, il veut retourner ici [à Moroni], il n’y a pas de problème. Mais que ce soit moi qui dise à la préfecture de Mayotte, que je ne reconnais même pas : « Vous pouvez le rapatrier… » Ça, il n’en est pas question. A Mayotte les comoriens ne sont pas en situation irrégulier, ils sont chez eux. C’est à la France de dégager, de quitter l’île », a déclaré Azali sur l’antenne de RFI.

Avec RFI.

Partager