L’ONU appelle à un scrutin  »pacifique et transparent’

Partager

Dimanche 24 mars, les comoriens vont se rendre des les urnes pour élire leur président. L’opposition accusait le président Azali, candidat à sa succession, de préparer un hold-up électoral. Une chose qui a été confirmée par le ministre de l’intérieur, Mohamed Daoud, en déclarant que la mouvance présidentielle n’ont rien à craindre car c’est lui qui proclamera les résultats.

« Il n’y a pas de quoi à s’inquiéter. Azali gagnera les élections car c’est moi qui proclamerai les résultats », a dit Mohamed lors d’un meeting pro Azali.

C’est dans ce contexte, que le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a appelé samedi, les Comoriens à réaliser « un scrutin transparent et pacifique qui inclut par ailleurs une pleine participation des femmes ».

D’un autre côté, l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique, appelle ses citoyens à ne se rendre aux Comores avant la fin des élections car selon lui, cette élection présente un risque de violence.

Partager