Ikililou à New York : ‘‘Nous avons fait de réels progrès en matière de santé et d’éducation’’


Par , le dans l'actualité comorienne
Ikililou  à New York : ‘‘Nous avons fait de réels progrès en matière de santé et d’éducation’’ NATIONS UNIES. Plus de 150 dirigeants du monde se sont retrouvés le vendredi 25 septembre au siège de l’Organisation des nations unies à New York pour adopter officiellement un nouveau programme ambitieux en faveur du développement durable.

Il s’agit pour les 193 Etats membres d’adopter les 17 Objectifs de développement durable (ODD) destinés à «construire un monde libéré de la pauvreté, de la faim, de la maladie, du besoin ; un monde de respect universel des droits de l’homme et de la dignité humaine ; un monde dans lequel l’humanité vit en complète harmonie avec la nature», selon le document préparatoire, qui fixe 2030 comme échéance butoir.
Dans son discours devant ses pairs, le président Ikililou Dhoinine a notamment assuré que les Comores, qui appartiennent à la fois au Pma (Pays moins avancés) et au Peid (Petits Etats insulaires en développement), avaient réalisé des avancées significatives dans les secteurs sociaux. «Ainsi, en matière de santé et d’éducation, les principaux indicateurs convenus ont connu une évolution remarquable vers les cibles attendues. En effet, le taux de mortalité infanto-juvénile et le taux de mortalité maternelle accusent des baissent substantielles, relativement proches de celles fixées dans le cadre international de suivi des Omd à l’horizon 2015», a-t-il déclaré.
Selon lui, ces avancées sont ‘‘le fruit de la conjugaison de stratégies pertinentes adoptées par le pays dans les secteurs concernés et des investissements notables consentis dans leur mise en œuvre avec l’appui des partenaires au développement’’.
Toutefois, il a rappelé la stagnation de la pauvreté aux Comores, en l’absence d’une mobilisation des ressources requises pour financer les infrastructures économiques et réaliser les autres investissements pouvant assurer une croissance ‘‘à même de réduire la pauvreté et les inégalités’’. «Pour un réel développement durable, il s’avère nécessaire de lutter plus efficacement contre les changements climatiques, dans les Petits Etats insulaires en développement tout particulièrement, en mettant en œuvre très rapidement le Samoa Pathway», a-t-il ajouté.
Il a aussi indiqué que l’Union des Comores, à l’instar des autres pays en voie de développement, s’était doté de stratégies, plans de développement et autres instruments de pilotage du développement, en adéquation avec les recommandations des assises relatives au suivi de la déclaration du Millénaire.
«Aujourd’hui, forts de leçons apprises de la mise en œuvre de la Déclaration du Millénaire et des acquis engrangés au niveau du développement durant ces quinze dernières années, nous nous retrouvons pour adopter un autre texte, tout aussi historique, et encore plus ambitieux pour le devenir de l’humanité», a souligné le chef de l’Etat.
Ikililou Dhoinine a enfin insisté sur le rôle crucial que revêt l’objectif de développement numéro 16, qui vise à «promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer à tous l’accès à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes, qui met en évidence et professionnalise le lien entre la paix et le développement».
Nazir Nazi