Ils n'ont aucune fonction officielle mais ils sont payés des millions pour fermer leurs gueules


Par , le dans l'actualité comorienne
Ils n'ont aucune fonction officielle mais ils sont payés des millions pour fermer leurs gueules Les puces ...aux frais de la princesse

Ils n’ont aucune fonction officielle. Ces hommes que le peuple a rejeté en 2016, Azali est en train de recycler pour cautionner son dessein machiavélique de conserver le pouvoir ad vitam aeternam.

Billets d’avion, tapis rouge, logés et nourris, tout est fait pour qu’ils ferment leurs gueules. Et ça marche. Ça ne pouvait être autrement pour des gens dont l’idéologie politique se résume à «remplir le ventre et assouvir les besoins.»

Le pouvoir rend totalement amnésique. Le peuple ne voulait pas forcément du colonel Azali qui a tellement pris la grosse tête ces derniers temps. L’élection d’Azali est en fait un rejet du couple Mamadou//Houmed.

Alors que nous avions cru leur avoir définitivement expédié à la retraite, les démangeaisons ont repris. Oui c’est vrai, on n’élimine pas les puces et les punaises de lit aussi facilement mais même. Azali ne devrait pas nous forcer à ravaler ce que nous avons vomi.

La Cour Constitutionnelle désormais sous ses pieds, il prétend organiser un référendum de révision constitutionnelle en juillet prochain. Il se dit avoir barré la route à son principal adversaire Sambi, neutralisé les grandes gueules et donc plus aucun nuage à l’horizon...2030.

Et le peuple dans tout ça ?

Toyb Ahmed