Un journaliste de Hayba FM tabassé par un gendarme sous l'ordre d'un juge


Par , le dans l'actualité comorienne
Un journaliste de Hayba FM tabassé par un gendarme sous l'ordre d'un juge Une dictature à double vitesse vient de s’installer aux Comores. Le grand danger reste sans doute à venir car cette population qui se contente de se remettre en Dieu en disant « NDIZO MGU HANDZAWO » finira par comprendre un jour qu’il n’existe aucun dieu puissant capable de leur libérer des malfaiteurs que s’ils décident eux-mêmes de s’en débarrasser.

Après que le ministre de l’intérieur, Mohamed Daoud Kiki, ait menacé de poursuivre en justice et d’emprisonner la journaliste Faïza Soulé pour avoir relaté des faits réels, c’est autour du journaliste Abderemane Ahmed Ibrahim de se faire tabasser par un gendarme sous l’ordre d’un juge. Son délit, c’est d’avoir pris des photos des suspects de l’agression du gendarme Ali Radjabou dans la cour du palais de justice.