Les Emirats Arabes Unis font un don de 4 milliards de francs à l'Union des Comores


Par , le dans l'actualité comorienne
Les Emirats Arabes Unis font un don de 4 milliards de francs à l'Union des Comores Au nom du Gouvernement et du peuple comoriens, Moustadroine Abdou a exprimé « les sincères remerciements » à l’endroit des Emirats Arabes Unis. «Ils nous ont apporté un appui précieux. Après la solution d’urgence qui a consisté à l’installation des trois nouvelles centrales thermiques au niveau des îles, l’heure est à la consolidation des acquis de ce grand investissement», a-t-il dit. Et c’est une année après la signature de la convention de cet appui que les travaux ont été officiellement lancés durant ladite cérémonie.


Une cérémonie de réception des équipements électriques financés à hauteur de quatre milliards de francs comoriens par le Fonds Abu Dhabi a eu lieu hier, mardi 28 août, dans l’enceinte de la société comorienne de l’eau et de l’électricité (Ma-mwe). Dans son mot de bienvenu, le préfet du centre a sollicité la sécurisation des produits de la société d’Etat à tous les niveaux avant d’exprimer sa gratitude pour cet appui du Fonds Abu Dhabi. Un don qui couvre deux parties, à savoir la réhabilitation et l’extension du réseau de Ma-mwe au niveau des trois îles.


Près de deux cents transformateurs électriques classés en deux catégories, huit mille poteaux, des câbles pouvant couvrir près de quarante mille kilomètres. Au niveau de la production des mégawatts, deux centrales électriques sont à construire grâce aux groupes électrogènes d’une capacité de douze mégawatts à Ndzuani et à Ngazidja.
Des formations des agents de la Ma-mwe et de la société Eda sont prévues dans la convention. «La société civile à tous les niveaux doit accompagner le projet. Que les autorités locales et l’armée puissent faciliter ces travaux afin de maintenir une fourniture régulière du courant. Ce qui permettra aux Comoriens de continuer à toucher concrètement les fruits de la société», a demandé le coordinateur du projet, Ahmed Youssouf.

A son tour, le patron de la Ma-mwe, Abdou Saïd Mdahoma, a confirmé que ce projet va permettre à la société d’améliorer la puissance de son réseau de distribution dont les travaux sont déjà entamés, mais aussi l’augmentation de sa capacité de production avec l’arrivée des six groupes d’ici à 2019.

Augmentation de 92% des recettes

Il a, par ailleurs, fait un tour d’horizon sur les différents projets dont l’entreprise est bénéficiaire. C’est le cas du projet de renforcement de la capacité de stockage de l’eau potable, le fuel lourd, la généralisation et l’harmonisation des compteurs à prépaiement. «Ça se traduit par une nette amélioration de système de facturation, de recouvrement, des recettes et une mobilité remarquable des agents techniques sur les interventions. La restructuration de Ma-mwe a commencé à donner des fruits en cette année 2018», a déclaré Abdou Saïd Mdahoma.


A l’entendre, il y a la production de l’électricité 24h/24, une facturation passée de 40% à 75% de 2016 à 2018, des recouvrements passés de 68% à 80%, des recettes qui enregistrent une augmentation de 92%, une accentuation des moyens de lutte contre la fraude et un conseil de discipline «rigoureux». «Aujourd’hui, Ma-mwe honore ses engagements envers les hydrocarbures, ses salariés, ses fournisseurs, les diverses caisses sociales. Elle développe le patrimoine immobilier par la construction du bâtiment qui abritera sa direction commerciale», a énuméré le directeur général de la société d’Etat.


Au nom du gouvernement et du peuple comoriens, Moustadroine Abdou a exprimé « les sincères remerciements » à l’endroit des Emirats Arabes Unis. «Ils nous ont apporté un appui précieux. Après la solution d’urgence du chef de l’Etat qui a consisté à l’installation de nouvelles centrales thermiques au niveau des îles en 2017, l’heure est à la consolidation des acquis de ce grand investissement qui a permis aux Comoriens de renouer avec la fourniture régulière du courant», a-t-il dit. Moustadroine Abdou s’est réjoui de l’efficacité avec laquelle les travaux ont été lancés après la signature de la convention d’appui.


Nazir Nazi