Un mandat d'arrêt international lancé contre l'ancien vice-président Djaffar


Par , le dans l'actualité comorienne
Un mandat d'arrêt international lancé contre l'ancien vice-président Djaffar Le gouvernement dictatorial d'Azali a lancé un mandat d'arrêt international contre l'ancien vice-président Djaffar. Son passeport diplomatique a été aussi annulé.

Le gouvernement dictatorial d'Azali a lancé un mandat d'arrêt international contre Jaffar Ahmed Said Hassani, un ancien vice-président qui s'est opposé à une série de réformes constitutionnelles permettant au président Azali Assoumani de prolonger son mandat.

Le mandat a été décerné vendredi alors que les autorités pressaient une répression contre des personnalités opposées au référendum controversé de juillet. Selon des sources de l'opposition, certains ont été arrêtés pour des accusations de terrorisme alors que d'autres se sont cachés.

L'Union africaine devrait jouer un rôle de médiateur dans la situation politique qui se déroule dans le pays. La haute représentante de l'UA, Ramtane Lamamra, se rend mardi à Moroni pour faciliter les discussions entre les parties prenantes comoriennes.