Des ordinateurs dans 24 lycées et collèges


Par , le dans l'actualité comorienne
Des ordinateurs dans 24 lycées et collèges 24 établissements (lycées, collèges et centres de formations professionnelles) de Ngazidja, ont bénéficié d’ordinateurs via le projet de la banque mondiale, par le RCIP4. Le commissariat à l’Education de Ngazidja demande l’insertion au programme de l’informatique dans les établissements bénéficiaires du projet dès cette année 2018.

Après l’atelier de formation d’enseignants en informatique de trois jours à l’Iut, le commissariat de l’éducation de Ngazidja a organisé une cérémonie de remise des certificats et guides aux bénéficiaires. Le conseiller technique du commissaire, Abdou Mbae Djoumoi, qui est aussi le point focal du commissariat au sein du projet RCIP4 (Programme de l’Infrastructure Régionale de Communication phase 4), a répondu aux questions des journalistes après la cérémonie, pour expliquer le projet. D’abord, il a précisé qu’il s’agit «d’un projet financé par la banque mondiale à travers la facilitation du commissariat. 24 établissements ont bénéficié du projet, dont trois centres de formations professionnelles, treize collèges et huit lycées. Chaque école a bénéficié de dix ordinateurs et un vidéo projecteur.»

Mais avant, en présence des directeurs des établissements, le directeur de cabinet du commissaire à l’éducation, Soule Iliassa a remercié les partenaires du commissariat. Il a ensuite montré l’objectif de la cérémonie. «Nous avons invité aujourd’hui, les enseignants et directeurs des certains collèges et lycées pour venir remettre les certificats et les brochures aux professeurs qui ont bénéficié de la formation de formateur d’informatique. »

Le Directeur de cabinet a exhorté les directeurs des différents établissements scolaires qui ont eu la chance de bénéficier des fournitures informatiques à insérer dans leur emploi du temps de l’année scolaire 2018-2019 la matière d’informatique. « A partir de cette année, l’informatique sera enseigné dans les écoles comme le français, la mathématique, etc... Les enseignants qui auront le certificat aujourd’hui en seront les professeurs. Ils seront payés bien sûr, car ils sont des fonctionnaires.» Soulé Iliassa a souligné que « ce sont les directions des établissements qui ont choisi les professeurs qui ont bénéficié de la formation.»

De son côté le directeur de l’enseignement secondaire, Siassa Youssouf a rappelé que le projet est fini. Toutefois, il financera la connexion cette année. « Il est temps de réfléchir au suivi de ce programme. A partir de l’année prochaine, il n’y aura pas de financement.»

Après la remise des certificats, le représentant des directeurs des écoles, Dini Ahamada, directeur du collège de Gnoumadzaha a remercié le commissariat et les partenaires qui ont financé ce projet. Il a ensuite recommandé aux responsables de l’enseignement de préciser les heures des cours et le coefficient de cette nouvelle matière.

Le point focal du projet a aussi souligné que « les enseignants qui ont bénéficié de la formation auront deux missions. Ils vont enseigner les élèves mais aussi les autres professeurs de l’établissement. C’est pourquoi les établissements vont bénéficier de la connexion de haut débit de 2 mégas qui sera payé cette année par le projet RCIP4. Notre rôle c’est de veiller à la bonne pratique de ces machines»

Par Chamsoudine SAID MHADJI