Finances publiques / Chayihane : « Le projet de loi de finances 2019 a été soumis dans les délais»


Par , le dans l'actualité comorienne
Finances publiques / Chayihane : « Le projet de loi de finances 2019 a été soumis dans les délais» Devant la presse le ministre des Finances, du Budget et des Investissements, Said Ali Said Chayihane est revenu sur le projet de loi des finances qui n’a pas été voté lors de la session parlementaire d’Octobre 2018. Le ministre a affirmé que le projet a été « bel et bien » déposé auprès de la commission des finances du parlement dans les délais.


Said Ali Said Chayihane a été ferme sur sa position. Ce dernier a précisé que le « projet de loi des finances » pour le budget 2019 a été déposé dans les délais après validation en conseil des ministres. « Le projet de loi des finances pour le budget de 2019 a été soumis à l’assemblée dans les délais », lance Said Ali Said Chayihane, ministre des finances qui rappelle que celui-ci a été remis le 30 Octobre. Le ministre affirme avoir fait l’exposé des motifs auprès de la commission des finances autour du projet. « Après l’exposé de motifs, nous nous attendions à ce qu’on nous appelle pour donner plus détails sur les parties non comprises ou nécessitant plus de précisions », a-t-il martelé. Pour Chayihane, le fait qu’ils ne soient pas rappelés « signifie que tout a été compris ».

Le ministre regrette que la session soit close avant la fin des quatre-vingt-dix (90) jours stipulés par la loi. Selon le conférencier, il est regrettable que les travaux n’aient pas abouti. « Heureusement, notre constitution a prévu qu’en cas de non-lieu du vote de la loi des finances, le président peut ordonner le budget par ordonnance », dit-il avant de rappeler qu’il n’y a aucune obligation de faire recours à la loi d’habilitation et autres.

Un projet de loi pas comme les autres

« La particularité de ce projet de loi des finances et les autres c’est que celui-ci affichait plusieurs ambitions mais toujours dans la logique de celui de 2016 et de 2017 », a-t-il affirmé avant de montrer que la spécificité de ce projet est la volonté affichée par le pays sur sa crédibilité sur la scène internationale. Selon Chayihane, « ce projet allait attirer plusieurs investisseurs ». Le conférencier a rappelé que la loi des finances 2019 a été orientée autour de trois axes stratégiques notamment la consolidation des acquis des reformes réalisées, la mise en place effective des institutions prévues par la constitution révisée de 2018, la réunification de la mise en œuvre des réformes financières et fiscales et le renforcement de la coopération avec les partenaires stratégiques au développement.

Par rapport aux propos d’Ali Mohamed Mahamoudou, patron de CBE et président de la Nouvelle Opaco, Said Ali Said Chayihane dit regretter que l’entrepreneur ait tenu de tels propos. Pour lui, il n’est pas question de s’étaler sur la question car l’avènement de la régularisation de l’énergie électrique bénéficie à toute la population.

Le ministre s’est aussi félicité que l’année 2018 se soit écoulée sans arriérés de salaire des agents de l’Etat, sans les délestages électriques intempestifs, sans mendicité aucune pour réaliser les projets d’intérêt stratégique.

A.O Yazid