Fahmi Saïd Ibrahim doit quitter le PEC pour être le candidat du "Juwa" en 2016


Par , le dans l'actualité comorienne
Fahmi Saïd Ibrahim doit quitter le PEC pour être le candidat du "Juwa" en 2016 L’horrible et ignominieux chantage des grognons du Juwa sur Fahmi Saïd Ibrahim
Vendredi 13 décembre 2013, j’écrivais un article dont le titre se passe de tout commentaire: «Le Parti de l’Entente comorienne (PEC) quittera la Mouvance présidentielle», et dont le sous-titre était encore plus expressif: «L’alliance électorale entre le PEC et Ahmed Sambi est une évolution inéluctable». Le sujet avait passionné les lecteurs, comme on pouvait en juger par son passage en quelques heures parmi les 5 articles les plus lus du site. J’avais anticipé et prévu l’inéluctable alliance politique et électorale entre notre ami et frère Maître Fahmi Saïd Ibrahim, Président du Parti de l’Entente comorienne (PEC), et Ahmed Sambi, chef du Parti Juwa de l’Enfer, dont il avait été l’emblématique chef de la diplomatie de juin 2010 à mai 2011. J’avais mis en exergue le fait qu’en 2013, notre ami et frère Maître Fahmi Saïd Ibrahim disait qu’«entre la jolie Fanta et la gentille Amina, le cœur balance et ça rebalance» comme dans l’inoubliable chanson «Mon cœur balance» de ce bon Daouda. «La jolie Fanta», c’est Ahmed Sambi, et la «gentille Amina», c’est Ikililou Dhoinine, et toujours comme dans cette belle chanson de nos années de collège, «Quand Maître Fahmi Saïd Ibrahim est avec la jolie Fanta, il pense à la gentille Amina, et quand Amina est à ses côtés, ses pensées s’envolent vers Fanta». Car, notre ami et frère Maître Fahmi Saïd Ibrahim est le parent de «la jolie Fanta» et de «la gentille Amina». Seulement, à un moment donné, l’heure des choix finit par sonner. Le parent Ikililou Dhoinine «n’a pas assumé», comme on dit de nos jours. Le parent Ahmed Sambi jure, la main sur le cœur, la voix tremblant des trémolos de la sincérité, qu’il va «assumer», et faire ce qu’il faut pour que notre ami et frère Maître Fahmi Saïd Ibrahim soit élu Président des Comores en 2016, pour peu qu’il s’éloigne d’Ikililou Dhoinine. C’est fait.