1er Portail des Comores: actualités et informations générales

“Nouvel” hôtel Itsandra

Par , le dans l'actualité comorienne
Ainsi, avec son intention de faire d'Itsandra Beach un hôtel de 4 étoiles au tout début du mois prochain, Comores Gulf Holding met sur les rails un de ses premiers grands projets d'investissement aux Comores. Celui-ci sera suivi, comme annoncé par le patron du cartel, M. Ali Kazzma, par l'ouverture ''très prochaine'', assure-t-on, d'une Banque Fédérale du Commerce, d'une compagnie aérienne et d'un quotidien d'informations générales AlBalad.
Pour nombreux de nos compatriotes, ce ''remue-ménage économique'' reste avant tout un espoir de résorption du chômage, lequel dépasse les 20 pour cent de la population active. C'est pourquoi, à l'approche du terme fixé pour l'ouverture du complexe hôtelier, beaucoup spéculent sur les méthodes de recrutement et du nombre d'employés souhaités au sein de l'établissement. Un bruit court selon lequel l'hôtel recrutera par concours ses futurs employés. Une rumeur démentie par Addy Akl selon qui il n'a jamais été question de passer par un examen pour embaucher. ''D'ailleurs, le personnel de l'hôtel est déjà'', assure-t-il. Un recrutement qui s'est fait à travers une étude, suivie d'une sélection des dossiers des candidats.
L'hôtel compte à l'heure actuelle quelques quatre vingt employés, les ouvriers des travaux de réfection inclus. Ces derniers ne semblent pas se plaindre de leurs conditions d'emploi. Se confiant - tout de même - sous l'anonymat, l'un deux reconnaît que le traitement des salariés n'est pas spécial. ''Juste de quoi vivre à la comorienne'', lance un ouvrier.
Sardou Moussa
Source: Al-Watwan - 20 octobre 2008
... [Lire la suite]

enseigner le français

Par , le dans l'actualité comorienne
Selon l’autorité comorienne, « il faudra aussi nous entendre sur le nombre de professeurs dont ils ont réellement besoin ».

L’accord de partenariat entre les deux pays engage, en outre, le Soudan à envoyer prochainement, six experts pour le renforcement de l’éducation islamique aux Comores.

« Ces derniers temps, nous assistons à la pénétration de plusieurs courants religieux dans notre pays. Nous devons, plus que jamais, être vigilants et consolider les bases de la religion musulmane » a-t-il poursuivi.

De même, le Soudan s’est proposé de construire aux Comores un centre de formation professionnelle, où les jeunes comoriens sortis prématurément du système scolaire, pourront apprendre la mécanique et l’électricité pour leur insertion dans la vie active.... [Lire la suite]

Union sacrée contre le référendum de 2009

Par , le dans l'actualité comorienne
Il faut dire que depuis 2005, cette date, qui marque l’adhésion des Comores à l’Onu, est érigée en « journée nationale Maoré » et enregistre, au fil des ans, une mobilisation croissante à la faveur de ce nouvel élan patriotique autour de la question de Mayotte.

Selon Idriss Mohamed, la célébration de cette année a ceci de particulier qu’elle intervient à la veille du référendum prévu en mars 2009 à Mayotte dont l’objectif est d’ancrer définitivement l’île dans la République française.

« Nous devons tout faire pour empêcher cette consultation » a-t-il dit. Pour cela, il compte sur une forte mobilisation populaire le 12 novembre prochain afin de mettre en garde la communauté internationale contre « les graves tensions » que ce référendum pourrait créer dans la région.

Dans un communiqué conjoint publié à l’issue de la réunion, les partis et les organisations de la société civile présents à Hamramba considèrent que ce projet de consultation sur le statut de Mayotte est « une agression caractérisée contre le peuple comorien ; une agression qui n’est possible que parce que la France est une grande puissance qui peut se permettre de malmener un petit pays et de piétiner les résolutions de l’Onu ».

Le même communiqué accuse la France, au même titre que les autres puissances peu respectueuses du droit international, de pratiquer « un terrorisme d’Etat » et invite Paris à renoncer à son scrutin « dans un souci d’apaisement et pour ouvrir de véritables négociations avec le gouvernement comorien ».

Le 12 novembre, le Comité Maoré envisage de sortir sa grosse artillerie communicante pour un plus grand retentissement de l’événement à l’échelle international. Ainsi, est-il prévu d’associer la diaspora comorienne, disséminée dans les quatre coins de la planète, à la manifestation.

Outre le rassemblement populaire qui interviendra le même jour à la Place de l’Indépendance qui sera suivi, selon toute vraisemblance, de la remise d’une lettre de protestation à l’ambassade de France à Moroni, il y aura, deux jours plus tôt, des conférences dans les principaux lycées du pays et à l’université des Comores.

SOurce: Al-watwan... [Lire la suite]

la FCDH accuse la France

Par , le dans l'actualité comorienne
L'incident qui a entraîné la réaction de la FCDH, mais qui a été gardé secret quelques jours, remonte au jeudi 2 octobre. Ce jour-là, selon une source anjouanaise, Elarif Ben Ali, 27 ans, originaire de Wanani à Mohéli, fait partie du contingent quotidien des sans-papiers-français reconduits à la frontière par les autorités de Mayotte. Après le décollage à Pamandzi, en plein vol, il s'introduit dans la cabine de pilotage de l'appareil de Comores Aviation loué par la Police aux frontières pour expulser les sans-papiers, et s’attaque au pilote en le bousculant. Le forcené voulait détourner l’appareil vers Dapani, un village du sud de Mayotte où se trouve une piste d’atterrissage. Il fut cependant rapidement maîtrisé par l’agent de sécurité à bord ainsi que le pilote, qui put reprendre sa route en direction d'Anjouan.

Arrêté à son arrivée à Anjouan, Elarif Ben Ali a passé quelques heures dans une cellule de la brigade de Wani, avant d'être relâché. Dans un bref entretien accordé à une journaliste, il aurait déclaré : "Je ne faisais qu’exprimer mon ras-le-bol contre ces reconduites illégales, qui se font dans la brutalité."

RC (avec Ndzuani Hebdo)... [Lire la suite]

Sénégal: le sélectionneur Ndiaye est limogé

Par , le dans l'actualité africaine
M. Ndiaye avait été nommé avec pour principal objectif de qualifier le Sénégal au Mondial et à la Coupe d'Afrique des nations 2010. "De facto, le contrat prend fin dès que cet objectif n'est pas atteint", a ajouté Mme Diouf.

Le Sénégal a été éliminé après un match nul (1-1) face à la Gambie samedi à Dakar dans le groupe 6 de la zone Afrique, comprenant également l'Algérie et le Liberia.

Des échauffourées avaient éclaté à Dakar entre des supporteurs et les forces de l'ordre après cette élimination.

Des jeunes en colère avaient notamment saccagé des parties du stade Senghor de Dakar, qui a abrité la rencontre face à la Gambie, et du siège du CNF. Ils avaient également bloqué des rues et brûlé des pneus.

Lamine Ndiaye avait été appelé au poste de sélectionneur du Sénégal après la démission de Henri Kasperczak en janvier dernier, en pleine CAN 2008 jouée au Ghana.

Il avait été nommé sélectionneur par intérim en juin, date à laquelle son contrat a été prolongé jusqu'en octobre.

Ancien entraîneur du club camerounais de Garoua, Lamine Ndiaye est un ex-international sénégalais qui a notamment évolué comme joueur professionnel en France.... [Lire la suite]

Le ministre veut réduire la masse salariale

Par , le dans l'actualité comorienne
« A ce rythme, les Comores courent vers la catastrophe », a déclaré le ministre de la FOP au cours d’une conférence qui a réuni mardi les chefs des départements chargés de la gestion du fichier des fonctionnaires comoriens.

A cette occasion, un train de mesures destinées à limiter cette augmentation exponentielle des salaires de l’Etat ont été prises, notamment l’arrêt temporaire des recrutements, le renforcement des contrôles physiques dans les divers services publics pour débusquer les fonctionnaires fantômes, un contrôle rigoureux des diplômes ou encore la mise en place de cadres organiques.

Il faut dire qu’aux Comores, l’approche d’une échéance électorale offre l’occasion aux politiques de recruter à tour de bras pour des calculs purement électoralistes.

Selon un agent de la FOP, le nombre de recrutements opérés sur l’île d’Anjouan entre 2007 et 2008 a atteint un pic inimaginable.


IM/aft/APA
14-10-2008
... [Lire la suite]