Ramadan et diabète: faut-il jeûner?

Partager

C’est l’une des questions que les malades musulmans soufrant de diabète et leurs proches se demandent très souvent. Faut-il jeûner en étant diabétique? Vous allez découvrir ici la réponse selon l’avis d’un spécialiste.

« Le diabète n’est pas une contre-indication absolue ». Telle est la réponse du diabétologue, docteur Moustoifa Kamal Said Ahamada. Certains diabétiques ne peuvent pas jeuner, notamment ceux qui ont le diabète de type 1 car ils injectent de l’insuline trois fois par jour. Tout comme les femmes enceintes diabétiques, elles ne peuvent pas observer le Ramadhwani. De même les diabétiques qui ont des insuffisances rénales. Selon le spécialiste, il y a certains médicaments dont on peut varier les moments des prises pendant le mois sacré et observer le jeûne. « Ceux qui prennent des insulines lentes peuvent le prendre le soir et jeûner le jour », explique-t-il.

Un patient, qui souffre d’un diabète de type 2 et qui prend une insuline rapide et une insuline intermédiaire, peut injecter la première avant la rupture du jeûne et à 4 h du matin et la seconde, le soir seulement et jeûner. « Par contre, si on jeûne et on se sent affaibli pendant la journée, et que le taux de glycémie est inférieur ou égal à 0, 6, on doit obligatoirement interrompre le jeûne. Mais si la glycémie est à 0, 8 ou 0,9, on peut finir le jeûne, du moins cette journée-là », indique le diabétologue. Pour le spécialiste, la définition du diabétique c’est quand « la glycémie à jeun » est supérieur à 1,26, deux fois non successives. Le traitement peut être un régime tout court ou bien un régime plus la prise de médicaments.

« S’il s’agit du type 1, on injecte l’insuline et pour le type 2, on prend un médicament ».
Dans tous les cas, selon le médecin, le diabétique ne doit pas jeûner sans l’avis du médecin traitant. « Le diabétique qui est autorisé à jeûner doit absolument respecter le régime, et prendre, à la rupture, du lait tiède, de la bouillie de maïs préparée avec du lait, des légumes ou du yaourt nature », conseille le docteur Kamal Said Ahamada qui estime que « le diabétique ne doit absolument pas consommer des bananes, du manioc ou des taros à la rupture du jeûne et prendre du riz la nuit ou inversement. Le fruit doit être pris comme dessert, mais éviter le jus de fruits. Pendant la journée, le diabétique qui jeûne doit éviter de faire des exercices physiques ». Le diabétologue souligne en outre que si on prend le Tsahu (le dernier repas) à 4h du matin et qu’on veut contrôler «la glycémie à jeun », le test ne doit pas être fait à 8 h du matin mais un peu tard.

Abdallah Said Ali/ Alwatwan

Partager